A quoi ça ressemble, l'automne au lac ?

L'automne au lac, c'est beau comme ça. C'est tellement beau qu'on n'en croit pas nos yeux. C'est tellement be...

L'automne au lac, c'est beau comme ça.



C'est tellement beau qu'on n'en croit pas nos yeux.
C'est tellement beau qu'on prend tout en photo, et qu'on rit pour un rien, qu'on sourit de tout.
C'est tellement beau qu'on en est heureux, et qu'on garde cette énergie pour longtemps.
C'est ça, la magie du lac.

En regardant les photos, je m'y retrouve catapultée.




Je sens de nouveau la chaleur des rayons de soleil sur ma peau.
Je sens l'air frais souffler sur ma chair.
Je suis en short, aujourd'hui. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas fait assez beau ni assez chaud pour que je me mette en short. Comme ça fait du bien. J'emmagasine le maximum de chaleur dans mon corps et dans mon coeur.


Dans le bus pour venir ici, j'ai retrouvé Ömer, Delys, Melissa, et plein d'autres. C'est le début d'une amitié, mais je n'en suis pas encore sure. Je parcourrai ensuite les routes et voies aériennes d'Europe de l'Est avec Delys et Melissa.
Pour l'instant, c'est un instant à la beauté fragile. On est un peu tous des pièces rapportées dans ce groupe ; mais tous heureux d'être ici.


Delys et Melissa

Delys

Kübra, Delys et Melissa





Mais il n'y a pas que nous, rassurez-vous. Tout le monde y va, au lac.






Au bout d'un moment à gambader, nous aussi, on décide de se poser dans l'herbe. On continuera l'exploration plus tard, nos estomacs crient famine. On s'assoit en cercle, et on partage.
La nourriture, les rires, les regards, le bonheur.






Une fois le ventre plein, je décide de m'isoler un peu. Trop de bonheur d'un coup, et inattendu en plus ! Il me faut le temps de digérer tout ça.


Ca tombe bien, j'ai emporté mes premières notes de cours. Je tente de les relire, mais le bruit de fond me perturbre. Leurs rires, leur bonheur. Je me concentre alors entièrement là-dessus, et m'en imprègne au plus profond. Je suis heureuse, moi aussi. Je l'écris dans mon journal de bord, pour m'en souvenir. Il ne faut surtout pas que j'oublie ce moment, cette pure simplicité. Cette eau cristalline qui relève la tête courbée des fleurs de mon jardin secret.


J'en ai tellement profité que je l'ai laissé filer le temps, et quand je relève la tête, tout a changé.




Je range mes affaires à la hâte, et je pars capturer ce nouvel instant, ce nouveau bonheur.





























Je suis seule quand je prends ces photos, mais je me sens tellement entourée. Je ressens l'émotion de chaque individu passant devant mon objectif. Je vis leur bonheur, leur ennui, leur simplicité. Je me plonge en eux, le temps d'un clic. Et je reprends ma route.
Jusqu'au moment où je ne m'arrête pas. Je vois un couple assis sur un banc, main dans la main, regard complice et rires cristallins. Je meurs d'envie de déclencher l'obturateur, mais ils le verraient, c'est obligé. J'ai peur ; je crains leur réaction, leurs regards désapprobateurs. Ca m'est déjà arrivé tellement de fois. Alors je passe mon chemin, le coeur serré. Je le sais déjà, que j'ai fait une erreur. Je le sens déjà, le goût amer du regret.
Je stoppe ma progression. Je regarde mes chaussures comme clouées au sol, puis mon appareil photo. Je mordille ma lèvre inférieure et me balance d'un pieds sur l'autre. Je me retourne.



Et voilà ma plus grande fierté de photographe. Je l'ai fait. Je leur ai demandé l'autorisation. Je leur ai dit ce que j'imaginais pour eux. Je les ai laissés l'interpréter comme ils le voulaient. J'ai réglé chaque paramètre avec soin, je n'aurais qu'une chance. Et j'ai appuyé sur le déclencheur. Même pas besoin de retouche une fois rentrée, la photo est déjà parfaite. Comme le moment qu'elle représente.

Je rebrousse alors chemin : j'ai trouvé ce que j'étais venue chercher.




Je retrouve Delys, Melissa et Kübra, m'attendant, assises sur un banc face au coucher du soleil.
On y jette un dernier regard et se remet en route : il commence à faire froid.

Melissa


Delys, Melissa et moi

Fin de cette belle journée au lac


~ ~ ~
Ne manquez pas la suite !


You Might Also Like

0 réactions

Merci de votre visite ✵

Julie La Blogtrotteuse©. Fourni par Blogger.