Le Panama en une semaine, mon itinéraire

Est-ce que ça me paraissait fou ? Est-ce que je pensais tout voir de ce pays en une seule semaine ? Est-ce que je croyais réellement pouv...

Est-ce que ça me paraissait fou ? Est-ce que je pensais tout voir de ce pays en une seule semaine ?
Est-ce que je croyais réellement pouvoir réduire l'identité de tout un peuple à sept jours de découvertes ?

Je n'en avais absolument aucune idée, je ne m'étais même pas posé la question. Je m'étais laissée faire, j'avais laissé le flot de la vie prendre les décisions à ma place.





Tout ce que je savais, c'est que Delys n'était disponible qu'une semaine. La seule chose dont j'étais persuadée, c'est qu'elle nous avait déjà concocté un programme ficelé à la minute près. On en avait discuté à maintes à reprises, la trame de ses idées avaient été écrite, posée noir sur blanc, de sa propre main. Elle m'avait souvent parlé de tous ces endroits magnifiques qu'elle me ferait découvrir. Il ne pouvait en être autrement, ce voyage à deux allait être magnifique.


Delys et moi, devant l'une des nombreuses cascades de Chiriqui, Panama


J'étais épuisée, après un an d'Erasmus à me rendre adaptable ; je n'étais pas prête à repartir, je n'étais pas prête à m'assumer de nouveau. Alors j'ai laissé ce rôle à une autre, et j'ai été déçue. Mais si cette première semaine de voyage m'a appris quelque chose, c'est bien cela : ne t'attends pas à ce que les autres agissent comme tu l'aurais fait. Les autres sont différents, et c'est pour cela que tu chéris leur contact et leur présence dans ta vie. Ne t'attends jamais à ce que les paroles d'autrui impliquent les mêmes sous-entendus que si tu les avais prononcées toi-même. Tu ne sais pas ce qu'ils ont en tête, tu ne le sauras jamais. Alors si tu as décidé de leur faire confiance, fais-le pleinement. Tu ne pourras pas être déçue, si tu laisses les gens t'ouvrir les portes de leur coeur.


Delys, sur une plage de Guna Yala, Panama


Ce voyage n'a pas été réalisé comme mes autres expéditions, pour la simple et bonne raison que je ne l'ai pas préparé. L'idée d'acheter un guide, de me documenter sur le pays dans lequel j'allais évoluer ne m'avait même pas traversé l'esprit. Ce sont, par exemple, les grands-parents de Mister A qui m'ont fait réaliser que le canal que Delys me proposait de visiter, fait d'écluses intéressantes - j'en ai déjà vues des écluses, à Lyon- n'était autre que le Canal du Panama, le canal, peut-être le plus connu au monde. Bien sur, j'ai fini par aller le voir. Bien sur, j'ai fini par me rendre compte de ma bêtise. Mais pour cela, il a fallu que l'américanisation de ce pays me saute aux yeux et noue ma gorge, à tel point que je daigne m'intéresser à son histoire.



Notre itinéraire



 Jour 1 : Guna Yala = San Blas 

Archipel enchanté, Guna Yala est un état indigène régi par ses propres lois et traditions. Cela faisait des années qu'il envoûtait Delys, qui portait fièrement ses couleurs à son poignet, sans qu'elle n'ait jamais eu le courage de l'explorer. Nous sommes allées à sa rencontre pour la première fois ensemble.


Heureuse face à ma première vision du Panama


Coup de foudre maritime



 Jour 2 : Panama City 

Je savais que c'était une ville très étendue, mais hormis cela, j'ignorais tout de cette capitale. Delys m'avait promis que l'on se baladerait sur sa Cinta Costera, sa promenade du bord de mer, avec vue sur sa skyline. Elle a tenu sa promesse, tout autant que l'a fait cette ville. Panama City est devenue ma New-York à moi. C'était comme un mini-rêve qui se réalisait.


La skyline de Panama City, à la tombée de la nuit.
Le rêve se réalise : je photographie pour la première fois une ville côtière en pose longue.


A l'entrée du Canal du Panama, le fameux.


Lors d'un petit-déjeuner de businessman à Panama City.



 Jours 3, 4 et 5 : David et Volcan 

Si Delys adorait découvrir la capitale avec des yeux tout aussi ébahis que les miens, c'est qu'elle n'est pas d'ici. Chez elle, c'est David. La plus grande ville de la province de Chiriqui, une région au caractère très fort. Et pour cause, bien que ses rues s'étendent à perte de vue, on n'a jamais l'impression de vivre "à la ville" ici. Partout autour, la nature vous tend les bras.


Assis à l'arrière du pick-up du père de Delys, on lui demande soudainement de s'arrêter : il nous faut immortaliser la beauté du paysage.
Entre Volcan et David.


Cascade enchanteresse, quelque part autour de David.


Delys, son frère et moi, lors d'une randonnée. Chiriqui, Panama


El Ruso Loco, comme un Hobit perdu au Panama





 Jours 6 et 7 : Bocas del Toro 

Notre bout de chemin ensemble touche à sa fin, mais on ne veut pas y croire. Alors, pour prolonger le rêve, on se rend dans l'un des seuls endroits au monde où l'on peut nager avec du plancton phosphorescent. C'est une expérience magique, tout comme l'a été le reste de notre séjour à Bocas, entre étoiles de mer et dauphins sauvages.


Notre auberge de jeunesse, haute en couleurs !


Séance de scuba diving au-dessus des coraux, Bocas del Toro.


Dernier coucher de soleil au Panama.


Jour 8 : Départ de Bocas vers le Costa Rica, en solo !

C'est le coeur lourd que je quitte Delys et sa famille. Heureusement, je n'ai pas le temps d'y réfléchir, tout s'enchaîne très vite. A peine suis-je descendue du bateau qu'un taxi m'escorte à mon prochain bus. C'est l'heure de voler de mes propres ailes ! Mais ne t'inquiète pas, Panama, je reviens te voir avant de rentrer à la maison.




You Might Also Like

14 réactions

  1. J'ai adoré cet article, et je tape dans mes mains comme une gamine, plus, plus, plus de détails, de photos, sur ce pays que je ne connais pas, que je découvre grâce à toi, et qui me tente follement !
    L'étoile de mer gigantesque, les mphotos sous marines... magnifique. Quel paysage idyllique. Et tu m'intrigues avec le plancton photoluminescent ! ça se voit vraiment ? ça brille et tout ? raconte ;)
    J'aime beaucoup les images de la ville, très américaine en effet, je pense à Miami, j'aime bien ! Je serais très curieuse d'y voir l'ambiance, voir si c'est comme aux US...
    et les zones sauvages, les cascades, la jungle... grâce à toi, le Panama vient d'entrer dans ma bucket list ! continue à nous faire rêver, j'adore... vivement la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oops je n'avais pas vu mais ton commentaire me fait penser au Vieil homme et la mer d'Hemingway où tu as justement une superbe définition du plancton luminescent!

      Supprimer
  2. au détour d'un blog, je tombe sur le tiens qui me fait juste rêver de repartir... Je n'avais pas du tout le Panama en tête jusque là mais la description que tu en fait est si bien qu'il passe tout en haut de ma liste!
    merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça y est, je prends enfin le temps de répondre à ton commentaire comme il se doit et, wow, comme ça fait plaisir de le redécouvrir ! Je suis ultra heureuse de voir que j'ai suscité un tel intérêt chez toi, ça me touche beaucoup. Et tu fais bien de faire remonter le Panama en tête de liste, c'est un pays qui en vaut le coup !
      A bientôt peut-être :)

      Supprimer
  3. Du coup je ne comprends pas, as-tu réussi à surmonter ta déception ? En tout cas je suis d'accord avec les autres, ce pays a l'air d'avoir une nature magnifique ! L'aperçu de Panama city que tu nous offres me fait aussi beaucoup penser à Miami !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien... La réponse n'est pas si simple. On en reparle à la fin de mon récit ? ;) Bon, vu que j'ai beaucoup de retard, il faudrait attendre longtemps... Disons que, comme dans toute expérience, il y a eu des hauts et des bas, mais que l'histoire s'est bien finie, ouf!
      Oui, la nature du Panama est très belle, tout autant que celle du Costa Rica, dont on parle tellement plus.
      Je n'ai jamais vu Miami, je n'en ai jamais vraiment rêvé, mais si vous dites tous que Panama City vous y fait penser... Je vais peut-être changer d'avis !

      Merci d'être passée par ici et d'avoir pris le temps de laisser un petit mot en tout cas, ça me fait super plaisir.
      As-tu un blog également ? A bientôt sur la toile !

      Supprimer
  4. Une jolie introduction pour moi qui ne connait que trop peu le Panama. C'est drôle, la nature me fait penser à celle d’Hawaii, et la ville, sans grande surprise, Miami. J'espère un jour pouvoir aller m'imprégner de ce pays. xxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être passée par ici Pauline, ça me fait toujours super plaisir quand j'apprécie un blog et que les auteurs prennent le temps de découvrir le mien en retour. Du coup, ça m'a fait une petite piqure de rappel : je suis retournée zieuter votre super carnet sur l'Islande et j'ai maintenant hâte de finir de le lire. J'ai aussi vu que vous étiez allés à Cuba... J'ai comme le pressentiment que l'on va bien s'entendre ! (C'était mon premier voyage, celui par lequel tout a commencé...)

      Pour en revenir à nos moutons, je ne pensais pas du tout qu'Hawaï pouvait ressembler à cela, tu m'intrigues ! Vous publieriez un billet sur Hawaï rien que pour me montrer ça, dis ? :p

      A très vite. xxx

      Supprimer
  5. Coucou Julie !
    Je voulais te laisser un petit mot sur ton blog pour te remercier de tous tes commentaires sur le mien, c'est super gentil de ta part !
    Et que c'est beau le Panama ! Merci pour cette visite virtuelle. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello !
      Je réponds un peu tard mais merci d'avoir pris le temps d'être passée par ici, ça me fait très plaisir.
      Et oui, le Panama c'est pas mal ;)

      Supprimer
  6. C'est superbe pfiouh !
    Et l'étoile de mer, wah, elle est belle ! Enfin tout est beau :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup pour ce si gentil commentaire, que d'éloges ! Je ne sais plu où me mettre 😊
      J'espère que la suite te plaira tout autant !
      Au plaisir de te revoir par ici ou sur ton blog ☺

      Supprimer
  7. Merci de partager votre voyage. Nous avons vraiment utile pour moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir :)
      Merci à vous pour votre passage !

      Supprimer

Merci de votre visite ✵

Julie La Blogtrotteuse©. Fourni par Blogger.