Panama #3 Boquete, cascades et liberté

J'en parle souvent autour de moi et pourtant, aucune trace encore sur le blog... J'aime randonner, en France comme à l'étrange...

J'en parle souvent autour de moi et pourtant, aucune trace encore sur le blog... J'aime randonner, en France comme à l'étranger. J'aime découvrir les joyaux naturels qu'un pays peut nous offrir, m'immerger dans son décor brut et honnête, accueillant toujours. Et c'est d'ailleurs via ce biais que Delys, mon amie panaméenne, a choisi de me faire visiter sa région natale, Chiriqui. Alors voilà, que faire, que voir dans la région de Boquete, au Panama ? Je dépose ici mes souvenirs comme ils me reviennent.



Nos randonnées autour de Boquete, Panama

C'était il y a presque deux ans. Après la magie teintée de déception de Panama City, j'arrive à Chiriqui, la ville natale de Delys, emplie d'espoirs nouveaux. Ici, tout est verdure et nature, calme et apaisement. Boquete représente tout ce que j'étais venue chercher. La nature aux portes de la maison, le chant des oiseaux filtrant par la fenêtre grande ouverte, le calme apaisant et la fraîcheur reposante. Existe-t-il plus parfait bonheur ? Mes premiers instants ici se jouent sur le canapé, à observer Delys retrouver avec émoi sa maison qu'elle avait quittée depuis un an. Elle me fait visiter la bâtisse de son enfance et adolescence, les murs porteurs de sa vie. Elle me chante l'amour de cette région et me presse bien vite dans la voiture : il est déjà temps de découvrir tout cela ! Le frère de Delys nous conduit vers l'une de ses balades préférées, à la découverte de la jungle et des cascades du coin. Avec nous, il emmène el Ruso Loco, un voyageur russe, un couch surfer qui passera quelques jours avec nous. Et quels jours ! Delys me le présente comme un jeune de notre âge ayant déjà visité une centaine de pays, quelqu'un de très intéressant avec qui je vais bien m'entendre, c'est certain ! Pourtant, ce russe un peu fou déçoit tout le monde. Il ternit notre image du voyageur et du couch surfer, marque notre esprit de la plus mauvaise façon.


Dany, Delys et moi, par Yasik

Au bout de deux jours, nous nous en débarrassons comme nous pouvons, lui trouvant un nouvel hébergement, soulagés bien que culpabilisés. C'est que sa condescendance, sa gêne inexistante, son respect oublié et sa reconnaissance insignifiante ont vite fait céder toutes les barrières de bonne volonté de nos hôtes. Ce blondinet jeune et ambitieux est en réalité un profiteur, irrespectueux et imbu de sa personne. J'aimerais le crier sur tous les toits, j'aimerais rectifier chaque article de journal qui fait son éloge et vend un rêve mensonger à des milliers d'adolescents. Et j'en sais quelque chose, j'étais là quand Yasik a fait traduire sa prochaine interview au frère de Delys. Plus précisément, j'étais là quand Yasik a empêché Dany de regarder sa grand-mère et son cousin souffler leurs bougies, l'affairant à son service. J'étais là et j'étais médusée, outrée. Alors je tâcherai de l'oublier, comme on tente d'effacer les mauvais rêves de notre mémoire ensommeillée ; mais gardant, toujours, le meilleur de chaque expérience : ce portrait qu'il a pris de Delys, Dany et moi.


Cascada El Tatica et rocher Los Ladrillos

C'était le premier jour. Nous étions partis pour une petite balade dans la jungle, les collines et la boue. C'était la période de la mousson, c'était beau, humide et heureux. 


Le rocher Los Ladrillos, connu pour ses voies d'escalade ; et une autre sorte de grimpe, une autre échelle.

Delys et moi, dans le plein air et le bonheur 

Pour accéder au sentier, il convient de payer 5$ à l'agriculteur Landau qui dispose de ces terres. Ensuite, le choix s'offre à vous : 1h30 de marche pour voir les trois cascades, qui donnent son nom à cette marche, ou bien aller directement à la plus grande. Il pleut des cordes, nous hésitons à rebrousser chemin. Mais mon esprit d'aventurière convainc mes acolytes de me suivre ! On choisit tout de même la prudence : on prend le parcours de 30 minutes nous menant directement à la cascade el Tatica. Et finalement, le ciel bleu se joint à nous.


Au cœur de la jungle, sur un sentier trempé et glissant



Dany et Yasik, devant El Tatica, la plus grande cascade

Notre communion avec la nature





Sur le chemin du retour...

Macho de Monte


Le lendemain matin, je me souviens d'un réveil matinal un brin difficile, mais je me lève pour une bonne raison : explorer en merveilleuse compagnie. Je vis ici au rythme de la famille de Delys, on se couche tard et on se lève tôt, c'est éreintant, mais tellement riche ! On partage la matinée avec les parents de Delys, l'après-midi entre cousins, la soirée avec toute la famille et le soir en ville ou sur la plage, entre amis. Je n'ai aucun moment de répit ; même lorsque Delys s'absente pour passer des moments privilégiés avec ses parents, son frère et son cousin me bourlinguent partout. Et qu'est-ce que j'adore ça ! On va au cinéma, on va au billard, on va boire des bières au bord de l'océan. Je vis leur vie. Je découvre l'univers entier de Delys, c'est un dépaysement total, c'est un bonheur exquis. C'est tellement beau et intouchable que je ne tente même pas de l'immortaliser en photo. Ne reste de ces moments de vie que des souvenirs réchauffant mon cœur.


Le petit-déjeuner ce matin-là : des patacoñes

Parmi ces moments, il y a la deuxième journée passée à Boquete. Delys et son frère m'embarquent a l'arrière du pick-up de leur papa. C'est pour eux habituel, pour moi tout à fait inédit. Enfant, Delys accompagnait souvent son père entre ses différentes exploitations de bananiers. Le vent dans les cheveux, les secousses du pick-up, l'odeur humide du début de journée, tout cela leur est autant familier qu'exaltant pour moi.


La vue par dessus le toît du pick-up

Heureuse, à l'arrière du pick-up

Tels de véritables baroudeurs dans nos tenues de camouflage, nous filons de château abandonné en gorges verdoyantes. Je me souviens Macho de Monte, son toboggan naturel et nos essais de canyoning sans aucun équipement, ce petit frisson exaltant mais imprudent. Je me souviens les lacs et les piques-niques, les fleurs capturées d'une obturation de diaphragme sur le bord de la route. Je me souviens, surtout, le vent dans mes cheveux et la sensation de liberté, le bonheur à l'état pur, inspiré à pleins poumons.






On part explorer Macho de Monte








Les cascades perdues ou Las Cascadas Escondidas


Puis vint le dernier jour, last but not least. Je me souviens que ce jour-là nous avions commencé plus tôt, car nous devions partir pour une autre étape dans l'après-midi.


Belle rencontre au départ de notre exploration du jour
Nous avons de la chance, il fait grand beau. Nous pourrons donc allègrement partir à la recherche des cascades perdues. Pour nous rendre au point de départ de la randonnée, nous avons utilisé la voiture de Dany, mais si vous n'en avez pas vous pouvez prendre un collectivo, un minibus collectif, apparemment facile à dénicher derrière la place centrale de Boquete. L'accès au sentier vous coûtera 7$ par personne, pour une randonnée de trois heures environ.


Juan, le cousin de Delys, sur le chemin d'accès au parc


A l'entrée du parc des Cascades Perdues



J'aurais aimé me lancer dans l'ascension du volcan Baru, mais Dany s'y refuse. C'est que cette promenade n'est pas de toute tranquillité : 15km avec 2000m de dénivelé positif sont à gravir pour parvenir au sommet (puis 15km pour redescendre). De là haut, vous aurez une vue à 360° allant de la Mer Caraïbe à l'Océan Pacifique. C'est une randonnée qui se fait en deux jours, et nous devons malheureusement partir l'après-midi même. Alors à défaut, nous arpentons les pentes de ce mythique volcan, de cascade en cascade. 


Delys et moi, exploratrices comblées

Nous marchons au coeur de la jungle, seuls sur ces chemins boueux. C'est un sentiment de bonheur et d'accomplissement ultime pour moi, qui rêvait de cela depuis des années. Mes proches me raillent souvent, disant que j'ai beaucoup (trop) de rêves... Mais je suis au moins heureuse à chaque voyage, grâce à ces innombrables rêves qui animent mes pensées. Et être là, au milieu de tout ce vert, dans cette atmosphère chaude et humide, accompagnés par le chant de la nature, c'est exquis.


Dany et Juan, le frère et le cousin de Delys, au coeur de la jungle

Les détails de la nature

Dany et Juan sous l'objectif de Delys, et sous l'une des cascades

Une dernière vue avant de quitter le parc des cascades perdues, à Boquete


C'est sur cette belle découverte que se sont terminés nos trois jours d'exploration de la région de Chiriqui, autour de Boquete. Trois jours dans la jungle et dans la ville, trois jours d'exploration et de découverte de la vie locale. Trois jours comme je les préfère en voyage. Merci Delys ♡


Pour en voir plus, vous pouvez aller sur les blogs du french backpacker ou de charlexs world, qui m'ont aidée à me remémorer les détails techniques rattachés à ces beaux souvenirs. Pour résumer, je vous laisse une petite carte et les mots clef en réponse à la question : 


Que faire autour de Boquete et David, dans la région de Chiriqui au Panama ?



Randonnées et balades :

> La cascade El Tatica
> Les cascades perdues ou las cascadas escondidas
> Ascension du Volcan Baru
> La rivière Macho de Monte

Pour vivre comme les locaux :

> Escalader le rocher Los Ladrillos
> Aller boire des bières en jouant au billard au Pool House
> Aller voir un film au Multicines Nacional
> Faire un feu au bord de l'Océan Pacifique à la plage La Barqueta

You Might Also Like

0 réactions

Merci de votre visite ✵

Julie La Blogtrotteuse©. Fourni par Blogger.