Lviv, tu as fait de moi une princesse - Côté pratique

Lviv. Douce sonorité. Comme le flot d'une rivière coulant paisiblement un jour de printemps. Lviv. Mystère et nouveauté. ...


Lviv. Douce sonorité.
Comme le flot d'une rivière coulant paisiblement un jour de printemps.
Lviv. Mystère et nouveauté.




Lviv se présente comme l'enfant d'un étonnant mariage : celui de Vienne, en Autriche, et Cracovie, en Pologne. Les façades colorées de sa Rynok rappellent celles des Rynek polonaises. Les arabesques blanches ornant les bâtiments de ses rues font écho à celles de Vienne. Pas étonnant que je m'y sois sentie si bien si vite. Je suis comme chez moi, et en même temps je suis catapultée à des kilomètres. On y parle l'Ukrainien qui ressemble au Polonais de si près, mais la vie n'est pas la même. Ici, la circulation n'a pas de loi. Ici, les prix sont encore plus bas. Ici, la bonne humeur règne en maîtresse. Je suis bien loin des minutes interminables à attendre pour rien devant les feux polonais, des prix bas mais qui s'additionnent très vite, des visages fermés de la Pologne. Ici, on virevolte dans les rues, au soleil sur la place du marché. Ici, je me sens comme une princesse. Soudain, j'ai droit à tout.


Moi, comme une princesse à l'intérieure de l'Opéra

A l'intérieur de la Cathédrale Latine... Ou d'un palais ?


Ce n'est pas pour rien que Lviv ressemble tant que cela à la Pologne et à l'Autriche : elle en a été la prisonnière, pour des centaines d'années. Ca me fait sourire, comme ici on dit que l'Ukraine a été occupée par la Pologne, et comme là-bas on entend que la Pologne a été tronquée lorsque l'Ukraine est née. 


Façades de la Rynok, rappelant celles des Ryneks polonaises

L'opéra

Rue Lesi Ukainky, à l'arrière du marché traditionnel



Quand, comment, pourquoi ?

   ☉ J'ai visité Lviv début avril, pour un week-end seulement. Un week-end, c'est court, trop court, mais à la fois parfait : on repart avec un bon aperçu, et une envie immense de revenir.

   ☉ J'y suis allée avec trois amis Erasmus, plus deux de leurs amis. Nous étions six, pas tous aussi proches les uns des autres. Ce n'était pas la meilleure configuration, mais elle a fonctionné. Il y avait le noyau dur, Javier, Manu et Ana, qui se connaissent de leur ville d'origine et sont très fusionnels. Je m'ajoutais à leur trio et nous formions ainsi un quatuor qui marchait bien : nous ne nous sommes pas séparés du week-end ! La difficulté venait avec le duo, que je ne connaissais pas avant de partir, et qui a préféré faire plus de choses de leur côté. Nous n'avions donc pas vraiment d'unité de groupe, et l'ambiance était assez éclectique quand nous étions tous réunis. Mais je crois pouvoir assurer que nous avons tous passé un superbe week-end !

   ☉ Nous sommes partis sans raison, sur un coup de tête. La veille du départ, Ana nous propose de partir à Lviv, sans réel plan de voyage. Nous, à ce moment-là, veut dire notre groupe d'amis Erasmus : Italiens, Grecques et Français. Je suis la seule à être disponible. Le projet se monte très vite. C'est une ville qui nous attire beaucoup sans qu'on n'en connaisse rien. Chacun a entendu quelqu'un lui conseiller, et c'est souvent comme ça que commencent les voyages. C'est en tout cas comme ça qu'a débuté le notre, et débutera peut-être le votre, après avoir lu mon article.


La fine équipe

Manu, Javier & moi, prise par Ana



Comment se rendre en Ukraine par voie terrestre ?

L'Ukraine me trottait dans la tête depuis plusieurs mois déjà. En effet, un projet de road-trip avec un ami italien animait nos discussions depuis octobre dernier. Nous ne l'avons cependant jamais réalisé, et je crois qu'il en restera ainsi. Pourquoi ? Parce que la frontière Ukrainienne est un calvaire !

Combien de temps faut-il pour passer la frontière Ukrainienne ?
Cela peut aller d'une ou deux heures à... plus de vingt heures. Choisissez bien votre moyen de transport !

 Quel est le moyen le plus simple pour passer la frontière Ukrainienne ?
   ✈ A pieds : d'après ce que j'ai lu sur différents forums de voyageurs, c'est le plus simple et le plus rapide. Si, toutefois, cela fait un peu loin de chez vous, pas de panique !

   ✈ En bus : vous n'avez besoin de vous occuper de rien, à part attendre que l'on vous demande de sortir votre passeport. C'est donc beaucoup moins stressant que de le faire par ses propres moyens, et très pratique quand on ne parle ni l'Ukrainien, ni le Polonais - les gardes-frontières ne parlent pas tous Anglais. En plus, c'est une solution économique ! Nous avons payé nos billets Lublin - Lviv entre 9€ et 12€ ! Toutefois, armez-vous de patience, le trajet peut prendre du temps. Non pas à cause de la distance, mais du temps d'attente à la frontière. Je vous conseille donc de choisir un bus de nuit, pour ne pas perdre une journée de visite dans le bus.
A titre d'exemple, nous avons passé la frontière en une ou deux heures à l'aller, et notre bus est arrivé avec une heure d'avance à Lviv ! Le trajet nous a ainsi pris seulement 5h.
Au retour par contre, la compagnie de bus affichait un trajet de 5h... Qui nous a en fait pris 9h ! Nous sommes restés à la frontière pendant cinq heures, à attendre que ce soit notre tour. Il n'y avait pas spécialement plus de cars qu'à l'aller, pourtant. La file d'attente n'avançait juste pas.
En bref, une bonne solution, économique, simple et relativement efficace, pour ceux qui sont prêts à faire une nuit un peu moins confortable qu'à l'hôtel.

    ✈ En voiture : si vous partez pour quelques jours seulement, je vous le déconseille. Si vous avez plus de temps, cela se fait, il faut juste être prêt à attendre, parfois plus d'une journée.
Que cela vienne de forums de voyageurs, ou de personnes rencontrées qui nous relatent leur expérience, tous disent qu'en voiture c'est risqué, parce que très aléatoire. Il se peut que vous attendiez plus de 20h. Cela a été le cas pour d'autres Erasmus : ils venaient d'une ville plus éloignée de la frontière que la notre, et avaient prévu de passer le week-end à Lviv. Mais, après plus de vingt heures d'attente, n'ayant toujours pas réussi à traverser, ils ont rebroussé chemin... Plutôt décevant, non, d'avoir faire le trajet jusqu'à la frontière et de repartir bredouille ?
En bref, une solution à envisager seulement si vous vous rendez en Ukraine pour plus qu'un week-end.

    ✈ En train : je n'ai ni testé, ni entendu de retour, et vous ? Sur les forums, il semble que cela ressemble au bus, en plus confortable (lit couchette) mais aussi beaucoup plus cher.

En bref : bus !




Quel budget pour un week-end à Lviv ?

Sans compter le moyen de transport, 30€ suffisent pour passer un week-end à Lviv ! On y mange comme des rois pour trois fois rien. Toutefois, si vous voulez ramener quelques souvenirs, changez au moins 50€. Les boutiques pour touristes, elles, ne sont pas si bon marché. J'ai par exemple acheté un T-shirt brodé à 8€ sur le marché le plus authentique de la ville, et des lunettes de soleil à 7€ sur le bord d'un trottoir de la ville médiévale.

 Détails de notre budget à Lviv :
   ✦ Hébergement : <5€ par nuit par personne. Nous avons logé dans un appartement très spacieux, dans le centre-ville. Il était totalement équipé, et en très bon état. Que demander de plus ?
    ✦ Repas : <2€ pour le petit déjeuner, de 2 à 5€ pour les autres repas, même dans des restaurants de luxe ! Un magret de canard aux pommes et coulis de framboise pour 4€ dans un restaurant luxueux de la ville médiévale, ça fait rêver, non ?
   ✦ Visites : <1€ par lieu touristique. L'entrée des monuments coûte souvent trois fois rien, une vingtaine de centimes. Nous n'avons pas fait de musées. 2-3€ par personne pour une excursion avec guide.

 La monnaie ukrainienne :
     Quelle devise ? La гривня, hryvnia, abrégée hrn ou UAH. En avril 2015, 1€ = 29₴
     Où changer ? A côté de la gare, c'est là où nous avons vu le meilleur taux. C'est un tout petit guichet, sur la gauche en sortant de la gare ferroviaire - si vous venez en bus, il vous déposera probablement ici aussi. Sinon, vous trouverez nombre de bureaux de change en centre ville. Le taux est légèrement moins bon (3 centimes de hryvnia par euro changé), mais toujours ultra raisonnable.



Comment visiter Lviv ?

   ♦ Si vous avez le temps, tout peut se faire à pieds. Si vous n'y êtes que pour un week-end, vous préférerez probablement vous rendre au Cimetière de Lychavik, situé à 3km du centre-ville, en tram ou en bus. Pour info, le tram que nous devions prendre n'est jamais apparu, nous n'avons donc pas pu y aller -> ne vous fiez pas trop aux horaires affichées à l'arrêt de tram.

   ♦ Je suis une grande adepte des Free Walking Tours. Le principe est simple : un guide bénévole ultra passionné et passionnant vous balade, à pieds, dans le centre historique. En général, c'est vivant et plus ou moins alternatif, souvent drôle et énergique. J'adore ! A la fin du tour, vous pouvez donner, ou non, un pourboire au guide ; vos pourboires, c'est son salaire.
         A Lviv, plusieurs Walking Tours sont possibles - vous trouverez facilement toutes les infos sur le net ou en demandant à l'office du tourisme, sur la Rynok. Malheureusement, la saison n'avait pas encore débuté quand nous y étions. Nous nous sommes donc tournés vers les guides privés. Beaucoup de rabatteurs vous proposeront leurs services, à vous de choisir l'élu de votre cœur. Pour nous, ce fut ce jeune homme, à gauche sur la photo. Nous avons payé 300 soit 10€ pour une excursion de 2h en anglais. C'est un prix fixe par excursion : plus vous êtes nombreux dans le groupe, plus ce sera rentable ! Nous étions six, nous avons donc payé moins de 2€ par personne.
        Vous pouvez bien sur tout visiter par vous même. Mais quand je dispose de peu de temps pour visiter une ville, j'aime faire appel à un local pour avoir un premier aperçu de la ville. Après, on se repère mieux, et on peut choisir de retourner aux endroits qui nous ont le plus plu ! Je vous parlerai notamment de la mine de café, du bar restaurant sous l'Opéra et de l'Eglise Arménienne ; autant de joyaux que nous n'aurions pu découvrir sans notre guide.


Notre guide à gauche, mes amis espagnols à droite



Que voir à Lviv ?

Rendez-vous ici pour vous balader avec nous dans les rues de Lviv

La Rynok, l'ancienne place du marché



Où manger à Lviv ?

Rendez-vous ici pour voir les adresses que l'on a testées (bientôt disponible)


Vue sur la Rynok depuis l'un des bar-restaurants que l'on a testés !


You Might Also Like

9 réactions

  1. Qu'est-ce que cette ville a l'air jolie ! ces façades aux tons pastels, j'adore ! merci pour la balade, je ne connaissais pas du tout

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de ton passage et de ton commentaire, Claire.
      Oui, Lviv est vraiment très mignonne. Si tu aimes les façades colorées, tu devrais visiter la Pologne ! Je vais bientôt (j'espère) sortir des articles sur les petites villes polonaises que j'ai visitées... Un régale !
      Au plaisir de te revoir par ici ou sur ton blog :)

      Supprimer
  2. Oh, cet endroit a l'air tellement beau ! ♥

    xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vraiment adoré ! J'espère avoir la chance d'y retourner pour approfondir ma découverte de ce pays, dont je n'ai eu qu'un minuscule aperçu pour le moment.
      Je suis contente que tu partages cette impression. Je travaille sur une "balade photographique" avec plus de photos de Lviv, j'espère qu'elle te plaira :)

      xx

      Supprimer
    2. Oh, c'est génial ça une balade photographique. J'ai hâte d'en voir plus ! :D
      xxx

      Supprimer
    3. Cool ! Je m'y remets dès que j'ai fini mon premier article sur Cracovie ! :)

      xx

      Supprimer
    4. Je voulais dire Varsovie (ma langue fourche souvent entre ces deux villes !) et il est en ligne... C'est bientôt le tour de Lviv ;)

      Supprimer
  3. Je n'avais pas vu cet article ! Et je ne connaissais pas du tout cette ville ! Tes photos vont vraiment envie... j'adore cette atmosphère. Et j'aime le côté spontané du coup de tête !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alexandra. Mes photos me font vraiment envie d'y retourner aussi ;). Surtout maintenant que je prépare la suite des articles !
      Et moi aussi, j'aime la spontanéité de l'Erasmus. C'est quelque chose que je n'avais pas du tout avant de partir, et je suis heureuse de l'avoir découvert.

      Supprimer

Merci de votre visite ✵

Julie La Blogtrotteuse©. Fourni par Blogger.