Visiter Marrakech en un week-end

Marrakech, j'ai entendu parler de toi avant même d'imaginer te visiter. Ton nom, évocateur d’exotisme à portée de main, de mosaï...

Marrakech, j'ai entendu parler de toi avant même d'imaginer te visiter. Ton nom, évocateur d’exotisme à portée de main, de mosaïques et d'arabesques, a commencé à entonner son chant de sirène bien avant que je le perçoive. Tu m'as envoûtée, tu m'as bien trompée. Mais ce n'est pas de ta faute, non. C'est internet, c'est instagram. C'est la course au plus beau cliché, à la sélection de l'esthétique au détriment du vrai. Alors je ne t'en veux pas. Mais laisse-moi, si tu le veux bien, dresser ton portrait honnête à mes lecteurs. Qu'ils soient avertis. Tu es belle, mais pas que...




Que voir, que faire à Marrakech le temps d'un week-end ?

Un week-end c'est court. Il vous faudra faire un choix : parcourir Marrakech le vieux de long en large -sa Medina et ses innombrables souks, entourés des différents monuments historiques à visiter, ou mixer le charme de l'ancien à l'attrait du nouveau -Guéliz. Passionnées de mosaïques et de vieux bâtiments, nous avons choisi la première option. Prêts à découvrir les trésors de la Medina et  de Mellah ?


Les 15 immanquables de Marrakech





Quartier de la Medina - la vieille ville


    La mosquée Koutoubia
Le minaret de la Koutoubia culmine à 77m de hauteur, ce qui en fait l'édifice le plus haut de la ville. C'est d'ailleurs probablement le premier point d'intérêt que vous découvrirez, car il est sur le chemin qu'empruntent les taxis entre l'aéroport et la place Jemaâ el-Fna. C'est aussi ce monument qui vous servira de point d'orientation tout au long de votre visite de Marrakech. Vous ne pourrez malheureusement pas visiter l'intérieur de la Mosquée si vous ne faites pas partie des fidèles ; mais vous aurez la chance de vous promener dans les jardins éponymes bordant la Mosquée, et aux pieds même de cet édifice orange si emblématique.

La Mosquée Koutoubia et les Jardins de la Menara vues depuis la rue

Les Jardins de la Menara, bordant la Mosquée Koutoubia à la tombée de la nuit



    La place Jemaâ el-Fna
C'est un peu le coeur de la Medina, la source de toutes ses artères. La journée, c'est là que vous pouvez  vous faire tatouer au héné, câliner un singe ou un serpent, mais surtout prendre un bon jus d'orange pressé. Il vous faudra effectivement prendre des forces pour démarrer votre visite des souks, commençant au nord de la place.
Le soir, les échoppes du souk ferment et les maquilleuses laissent la place aux camions de street food. Commandez, attablez vous sur l'un des bancs installés tous les soirs et regardez autour de vous : c'est l'effervescence. Les marocains eux-mêmes viennent ici chaque soir, se réunir pour chanter, danser, jouer.

Détails de la Place Jemma El Fna, vus depuis la terrasse du Café de France



    Les souks de la Medina
Ils s'étendent de la Place Jemaâ el-Fna à la Mosquée Ben Youssef et il paraît qu'ils sont organisés par type de produits vendus. Je vous avoue qu'on s'y est tellement perdues qu'on ne s'est pas rendues compte de ça. Ceci-dit, ce n'est pas si désagréable de se laisser porter d'échoppe en échoppe sans réfléchir à la direction, de sortir des souks et d'y revenir sans savoir comment.
Si vous avez l'âme acheteuse, je vous donne plus bas mes trucs et astuces pour les négociations, qui m'ont valu le surnom de "trois berbères" de la part de nombreux commerçants.

Vendeur de tapis typique, au cœur des souks de la Medina de Marrakech

Sortie de souk non programmée, mais non regrettée !



    La Mosquée et Medersa Ben Youssef
La Mosquée est camouflée derrière les murs du souk, seul en dépasse son minaret de temps à autres. L'entrée n'est pas autorisée pour les non musulmans.
La Medersa, ancienne école coranique datant du seizième siècle, est absolument sublime pour tout amoureux de mosaïques, de reflets, de colonnes et d'art marocain. Malheureusement, elle est actuellement fermée pour rénovation, et ce pour deux ans d'après les maçons que nous avons croisés.

La sublime école coranique, la Medersa Ben Youssef, vue sur Yabiladi



    Le quartier des tanneurs
Qu'à cela ne tienne, qui veut l'entendre se fera rediriger, depuis l'entrée de la Medersa vers le quartier des tanneurs, avec une visite guidée à la clef. On y découvre l'art du travail du cuir. Selon votre intérêt, cela peut durer 45 minutes comme 10 minutes. Un pourboire est toujours apprécié en fin de visite.



    Le Jardin secret
Caché dans le labyrinthe des souks, c'est un havre de paix, l'endroit idéal pour vous ressourcer avant de retourner négocier. L'entrée coûte 7€ et le jardins n'est pas exceptionnel, mais le café offre une vue imprenable sur les toits orangés de la Médina, avec l'Atlas en toile de fond

Le Jardin Secret de Marrakech, vu par David Sutcliffe 




Quartier de Mellah - le quartier juif

    Le Palais de la Bahia
C'est une histoire et une architecture dignes des Mille et Une Nuits : un palais entier construit pour les beaux yeux d'une seule femme, puis 8 hectares de maisons annexées pour le harem d'un seul homme. Un bâtiment de plein pied inspiré de l'architecture andalouse, aux mosaïques et arches par centaines, qui ne peut pas laisser indifférent. On se perd dans le dédale des pièces, cours et jardins, alors même qu'on ne peut en visiter qu'une infime partie. Ce n'est certes pas le Palais de Topkapi à Istanbul, mais il vaut le détour et les 10 dirham (1€) d'entée !





    Les souks de Mellah
Contrairement aux souks de la Médina, les souks du quartier juif, le Mellah, sont couverts. C'est une autre atmosphère, et on y achète des produits différents : épices, vêtements, tissus et bijoux principalement.

Capture de la vie dans le quartier juif de Marrakech, le Mellah, par Claudia Cuo (sa galerie instagram)



    Le Palais El Badi
Il fut grand et majestueux, orné d'onyx de France, marbre d'Italie et granit d'Irlande. Il fut le symbole de la victoire d'un pays sur un autre, construit avec l'or volé par le vainqueur. Puis il fut détruit par son successeur. Il ne reste aujourd'hui que des ruines, que j'aurais aimé pouvoir parcourir, imaginant sa grandeur d'antan.

Le Palais El Badi, vu par Lori Newman


    Les Tombeaux Saadiens
Si le Palais El Badi a été détruit par le Sultan Moulay Ismaïl, ce dernier n'a pu se résoudre à ordonner le même sort pour les mausolées de ses prédécesseurs, les princes de la dynastie saadienne. Il s'est contenté d'embrigader ce lieu de recueillement de remparts à l'accès limité, permettant ainsi de les préserver du temps. Il nous sont ainsi aujourd'hui encore livrés sous leur plus beau jour. La pièce principale vaudrait le détour, et ne pas l'avoir vue de mes propres yeux constitue l'un de mes regret slors de ce week-end.




    La Mamounia
Il fallait bien choisir, et c'est dans les 8 hectares de parcs de la Mamouia que nous avons décidé de passer notre dernière fin d'après-midi à Marrakech. Aucun regret, cet hôtel cinq étoiles en vaut largement la chandelle. Logé au sein d'un palais vieux d'une dizaine de siècles, ce monument presque historique a vu passé du beau monde : Churchill comme De Gaulle, mais aussi Chaplin, Edith Piaf ou Marlène Ditrich. Si vous ne voulez pas faire tâche, venez bien habillé. Il est possible de visiter les jardins gratuitement, d'y prendre un thé accompagné de délicieuses patisseries marocaines (pour 17€), d'y manger (pour 50€) ou d'y dormir (à partir de 400€). Si, comme nous, vous venez au cours d'une journée de visite, vous devrez déposer vos sacs à dos à l'entrée. Usez de votre plus beau sourire pour faire oublier vos chaussures de touriste et ouvrez grand les yeux, vous ne serez pas déçus. 

Manon et moi, enchantées par la beauté des Jardins de La Mamounia

Pause longue au crépuscule, dans un recoin des jardins de La Mamounia

Comme une princesse, éblouie par les détails des mosaïques de La Mamounia



    La palmeraie de Marrakech

Plus de 100 000 arbres sur 15 000 hectares, un havre de paix et de sérénité loin de la cohue de la ville. La visite est guidée et le cadre idyllique. S'il vous reste  du temps, la palmeraie er ses beaux paysages peut vous offrir un somptueux coucher de soleil.

Instant de vie devant la palmeraie de Marrakech, capturé par Amine Fassi


Quartiers de Guéliz et de l'Hivernage - la ville nouvelle

La véritable identité de Marrakech, c'est dans la ville nouvelle que vous viendrez la cueillir ; au gré des bureaux, galeries, restaurants, bars et boites de nuit. Si vous voulez découvrir la vie nocturne qui fait la réputation de cette ville, c'est ici qu'il faut venir. Et si vous recherchez un peu de calme pour vous reposer de la cohue de la Médina, c'est ici également qu'il faut vous rendre. 


    Les Jardins de la Ménara
Rendez-vous aux Jardins de la Ménara au coucher du soleil pour une balade pleine de poésie. Avec son bassin de récupération d'eau, initialement drainé grâce au système des khettaras afin de récupérer l'eau de pluie, et son atmosphère fraîche à apaisante, vous trouverez ici de quoi recharger vos batteries. Figurez-vous au grand balcon à balustrade et savourez la vue sur la ville et les montagnes en arrière-plan. Une vision idyllique.



    Le Jardin Majorelle
Tout le monde en parle, c'est une étape incontournable à Marrakech. On le ressent dans le prix d'entrée (7€) et la file d'attente, mais je vous promets qu'il vaut le coup. Arrivez tôt le matin et vous aurez le jardin (presque) pour vous. Balladez-vous dans les allées ombragées encore un peu frisquettes à cette heure ci, asseyez vous sur l'un des bancs de bois et savourez cet instant de calme au coeur de la ville.
Puis, quand vous aurez eu votre dose de quiétude ou de pause de princesse face à l'objectif, allez visiter le Musée Berbère -cette maison bleue n'est là que pour faire joli- ou la galerie d'Yves Saint-Laurent. Ah oui, un autre détail d'importance, cette propriété a appartenu à Yves Saint-Laurent, ce qui lui confère un peu plus de charme luxueux à la française.


Ma passion pour les cactus, comblée dans le Jardin Majorelle






Bleu Majorelle et jaune poussin sur fond de cactus





Combien de jours pour visiter Marrakech ?


Pour voir les attractions principales de la ville, il vous faudra deux jours pleins et ce sera condensé. Ajoutez à celà le bruit, la poussière et la cohue... Je vous conseille d'y consacrer 3 jours, afin d'avoir le temps de découvrir à votre rythme, de vous poser dans un jardin ou un café surplombant la ville quand vous en ressentirez le besoin. Et si vous désirez y rester plus longtemps, ne vous en faites pas, on trouve toujours quelque chose à faire à Marrakech ! Il paraît que la vie nocturne de cette capitale vaut le détour, d'ailleurs...




Argent

En 2018, 10 dirhams valent 1 euro, pratique pour les conversions !
Pour changer au meilleur taux à Marrakech, rendez-vous au sud de la Place Jema El Fna, Chez Ali. C'est un hôtel restaurant qui fait également bureau de change et tout le monde le connait dans le coin ; même les locaux viennent ici aussi.


Quel budget pour un week-end à Marrakech ?

Pour se loger au coeur de la Médina, les premiers prix pour une chambre double sans petit déjeuner sont aux alentours de 20€, mais ce sont globalement des cagibis mal entretenus. Comptez entre 30 et 40€ pour une chambre double coquette à quelques pas de la Place Jemaâ el-Fna.
Bien manger à Marrakech ne revient pas très cher, comptez une dizaine d'euros pour un couscous ou un tajine bien garni dans la Médina.
La visite des monuments historiques ou musées ne coûte en général pas cher du tout, au maximum une dizaine d'euros.

Un week-end de 3 jours à Marrakech vous reviendra donc à environ 160€, sans compter les nombreux souvenirs que vous pourriez rapporter...

Comment négocier aux souks de Marrakech ?

Divisez le prix par 3. Gardez toujours cela en tête lorsqu'un vendeur vous annonce un prix : il sait que vous allez négocier. Si vous divisez le prix par trois, vous obtiendrez un tarif honnête pour vous comme pour lui, qui lui permette de gagner de l'argent sans vous arnaquer. Ils essayeront de vous faire croire le contraire, que ce qu'il font est ce qu'il y a de plus authentique, artisanal ou que sais-je, et que le prix dérisoire que vous leur proposez les ferait travailler à perte. Ce n'est pas vrai et ils disent tous la même chose ! Il est par contre vrai que certains produits sont de meilleure qualité que d'autres ; n'hésitez pas à entrer dans différentes boutiques avant de commencer à négocier... et n'hésitez pas à en ressortir non plus. Faites mine de partir car le prix est trop élevé, ils vous rappelleront à l'intérieur. Et s'il faut sortir trois fois, sortez trois fois. Tenez bon, n'augmentez pas trop votre prix dès le début.


Fixez vous un prix que vous êtes prêt à payer avant de demander celui du vendeur, et restez fidèle à votre évaluation. Si vous n'arrivez pas à tenir ce prix de façon assez ferme, demandez à un ami qui vous accompagne de négocier pour vous : on est souvent beaucoup trop influençable dans les négociations lorsque l'on a flashé sur un produit.
Si vous suivez tous ces conseils, il est fort possible que vous gagnez le surnom de "trois berbères". C'est le petit nom affectif que beaucoup de commerçants m'attribuaient. Mais pour cela, n'oubliez pas de prendre le temps, d'échanger, d'accepter le thé, de sourire, de partager. Négocier peut aussi être l'occasion de faire de belles rencontres humaines, comme celle de ces Nomades sédentarisés à Marrakech quelques mois dans l'année...




Comment se déplacer à Marrakech ?

Les points d'intérêt sont assez éloignés les uns des autres. Ils restent tous atteignables à pieds, mais pour maximiser votre temps à Marrakech, il est possible de prendre le taxi.

Prendre le taxi à Marrakech

Il existe deux sortes de taxi à Marrakech : les petits, pouvant prendre deux voire trois personnes, et les plus grands, que vous prendrez à partir de 4 personnes et qui coûtent un peu plus cher au kilomètre.
Quasiment tous les taxis sont équipés de compteur, c'est obligatoire. Cependant, ils refusent souvent de les utiliser pour les touristes, et les allument simplement à l'approche d'une patrouille de police. Il advient donc, là  encore, de négocier. Pour cela, je vous conseille de  ne pas vous arrêter aux stations de taxis : ils vous annoncent des prix exorbitants très difficilement négociables, car ils savent que les touristes affluent et que si vous n'êtes pas prêts à payer ce prix, les prochains le seront. Passez votre chemin, éloignez vous de quelques minutes des sites touristiques et hélez un taxi dans la rue. Là encore, divisez par trois le prix que le chauffeur propose. Tous n'acceptent pas, mais ce n'est pas grave, laissez le partir et hélez le suivant.
Nous trouvions en général un taxi à bon prix en moins de 5 minutes. Et voyez par vous même : ils préféraient le prix divisé par trois plutôt qu'allumer leur compteur... Ils y sont toujours gagnants. Oubliez la politesse lorsque vous payez si peu cher, par contre, ils ne vous adresseront pas la parole du trajet.
A noter que les trajets dans la Médina coûtent plus cher et que certains taxis refusent même de s'y rendre (ruelles étroites, beaucoup de monde, etc).




Comment aller à l'aéroport de Marrakech ?

Deux options s'offrent à vous : le bus pour 30 dirhams par personne, ou le taxi pour 100 dirhams la course. Nous avons réussi à négocier notre course à 50 dirhams à l'aller, soit moins cher que payer deux places de bus... 
Les deux solutions mettent à peu près le même temps. Comptez une vingtaine de minutes pour aller de l'aéroport à la Place Jemaâ el-Fna.



Où dormir à Marrakech ?


Nous avons choisi le quartier de la Medina, afin d'être proche de la Place Jemaâ el-Fna, le centre touristique, mais aussi de toutes les autres attractions de la ville. Nous n'avions pas réservé d'hébergement à l'avance (nous étions deux et sommes parties pendant les vacances d'hiver de Paris) et avons suivi les conseils d'un guide de l'Office du Tourisme : quasiment en face du bureau de change Chez Ali se trouve une ruelle. Empruntez-là, voguez où le coeur vous en dit, c'est ici que commence la zone où la concentration en hôtel est la plus forte. Nous avons toqué au hasard à la porte de différents hôtels et avons choisi le Riad Espagne pour son bon rapport qualité prix.


Où manger dans la Médina de Marrakech ?




Prendre le petit déjeuner sur la plus haute terrasse du Café de France me semble un incontournable. Il est copieux et bon marché, et surtout, il vous offre une vue imprenable sur la place Jemaâ el-Fna. De là-haut, vous conservez l'ambiance festive et grouillante de la Médina, tout en vous reposant dans le calme apaisant des terrasses surélevées.
Vous trouverez une multitude d'autres cafés et restaurant proposant des terrasses au-dessus du la place, nous en avons testé plusieurs et n'avons jamais été déçues ! Vous pouvez bien sûr demander la carte avant d'entrer dans le restaurant. Pour les petits porte-monnaies ou les fans de vue, la plus intéressante serait depuis le café Le Grand Balcon, d'après le papa d'Ariane, du blog Itinera Magica -parole de marocain amoureux de cette ville !

Manger une pastilla, spécialité locale, au Dar Chérifa semble être un autre incontournable. Le budget est un peu plus élevé mais reste tout à fait abordable pour tous les porte-monnaies (parole de backpackeuse !) et le lieu est absolument sublime. Le Dar Chérifa, c'est un cocon caché dans les ruelles du souk de la Médina, un café littéraire abritant expositions et concerts dans un décor de rêve. 


Quel guide acheter pour un week-end à Marrakech ?

Je suis habituellement une fan invétérée du Petit Futé, surtout dans sa version mini : elle donne un aperçu détaillé d'un pays tout en allant à l'essentiel, et elle se glisse dans toutes les poches. Mais pour Marrakech, le Petit Futé a sorti un city guide spécial week-end et court-séjour. Testé, non approuvé. J'y ai retrouvé les illustrations et descriptions que j'apprécie chez le Petit Futé, mais j'ai trouvé le Lonely Planet Marrakech en quelques jours mieux fait. Il offrait plus de choix d'hébergements et de restaurants et nous est apparu plus facile à utiliser.


Avec mon guide Le Petit Futé au Jardin Majorelle


Préparez-vous à être déçu, et vous serez charmé !

Le problème de Marrakech, c'est qu'on trouve énormément de photos somptueuses sur le net, surtout sur Instagram et sur les blogs. Ce que l'on ne vous dit pas, c'est ce que pour nos publications, nous cherchons toujours à mettre le beau en valeur, et peu d'auteurs essaient de retranscrire la réalité dans son entièreté. Alors je vous le dis : Marrakech, ce n'est pas si beau. La plupart des Marocains vous le diront aussi. Les photos que vous voyez sur le net, les miennes comprises, se concentrent sur les plus beaux détails. Mais parfois, autour de ce superbe spot que l'on immortalise, il y a beaucoup de banalité que l'on met de côté.
Avant de partir, je pensais être émerveillé par chaque recoin de chaque monument historique. Ca n'a pas été le cas et j'ai été déçue. Ne faites pas la même erreur. Partez sans attente, sans image de palais idyllique en tête, et vous serez charmé, je vous le promets. Manon, qui n'avait vu aucune photo de Marrakech avant de partir, a été conquise.

Manon, épanouie dans un si beau décor, à l'entrée de l'Hôtel de luxe et ancien palais, La Mamounia

Bon alors Marrakech, sans rancoeur, on se régale les pupilles et les papilles avec toi. Oui, tes bâtiments historiques sont beaux, oui, on mange bien chez toi, et pour pas cher ! En compensation, on dépense nos sous, non sans peine, dans tes innombrables souks.  C'est aussi souvent là que l'on fait la rencontre de tes habitants, chaleureux et accueillants. Mais tu vois, après toi il y a eu plus, il y a eu mieux, il y a eu l'une des expériences les plus marquantes de ma vie. Et je suis désolée, mais elle t'a un peu éclipsée.




A suivre :

Trek de 4 jours dans le désert du Sahara, à M'hamid, Maroc

You Might Also Like

5 réactions

  1. L'article tant attendu :D A chaque fois que je vois des photos de Marrakech, je suis déçue de ne pas l'avoir visitée. Nous y sommes passés très rapidement, je me souviens vaguement de remparts et de palmiers, mais c'est tout. Je l'ai reproché à mon papa, qui s'entêtait et s'entête encore à me le dire : "T'y retourneras si tu veux, mais ça ne vaut pas vraiment le coup. Il y a mieux au Maroc, il y a tout le reste, il y a ce qu'on a choisi de faire". Difficile de le comprendre pour une gamine de 13 ans... Mais après avoir lu ton article et entendu ton ressenti lors de notre soirée sportive (merci encore ;)), je comprends mon papa. Pour lui, la balance "merveilles/banalités" ne valait pas le détour sur notre petit road-trip de 15 jours. Puis ma famille et les grandes villes, c'est pas non plus le grand Amour, alors je suppose que mon père a préféré nous perdre dans les montagnes ♥
    Toutefois, je vois souvent des vols pas très chers pour Marrakech et je me dis "Pourquoi pas, pour un petit weekend dépaysant ?" Et si un jour je réserve ces billets, je n'aurais pas besoin de guide illustré : cet article suffira ;) Très complet, très pratique, et de jolies photos (qui est, paradoxalement, ce que je recherche). J'adore notamment la pose longue dans les jardins de la Menara, le portrait des souks, la dernière photo de Manon (elle est radieuse!), le montage de toi dans les mosaïque (on dirait une série, c'est super bien pensé!). Et merci aussi pour le petit rappel de la fin qui fait du bien : on instagrame (oui, du verbe instagramer) que ce qui est instagramable.
    Un joli article, hâte de lire le désert ! :D ♥

    RépondreSupprimer
  2. Enfin je lis cet article <3
    Je n'ai jamais été déçue par Marrakech, parce que je la charge d'une aura émotionnelle particulière que tu connais, parce que je la trouve vraiment belle, parce qu'elle a mille recoins secrets et que je suis loin d'en avoir fini avec elle. Je trouve qu'elle vaut le coup, aussi touristique soit-elle. Mais bien sûr, je te comprends, le désert c'est si fort, c'est digne de l'éclipser aussi ;)
    Cet article est magnifique. Mon coup de coeur, ce sont tes photos à toi, car je trouve que tu photographies divinement bien les villes, que t'es belle, rayonnante comme une princesse, que tu captures de beaux détails, que tu dégages un truc qui me touche. Tes images sont vraiment réussies. Mais les autres, celles que tu as choisies pour illustrer, sont superbes aussi bien sûr, et très bien choisies.
    Je ne connaissais pas le Jardin secret, je retiens, j'adore ! ça me tente beaucoup !
    Merci de me faire aimer encore une fois cette ville que j'adore. Hâte de lire la suite. Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  3. Benjamin Edwards26 mai 2018 à 13:11

    My copyright image is being used here without my consent and without payment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello,

      Thank you for coming down here to answer the question I asked you on Flickr. I'll delete your picture right away from my post, sorry for the inconvenience.

      Wishing you all the best,
      Julie

      Supprimer
  4. Tres jolie article and tres informative. je suis entrain de plannifier mon voyage a Marrakech pour septembre et je suis heureux de trouver ton blog. les photos aussi sont superbe et les descriptions et tips (y) j'ai aussi trouve un article en anglais avec un itineraire, je crois que si tu fais quelque chose de pareil genre la map et l'itineraire ce serait top. je te laisse le lien pour que tu jetes un oeil https://tripblan.com/trip/marrakech

    Merci encore et bonne chance avec tout Julie!

    RépondreSupprimer

Merci de votre visite ✵

Julie La Blogtrotteuse©. Fourni par Blogger.